Damien Jaques

Personal Trainer spécialisé dans les sports d’endurance

Damien Jaques originaire de Lutry, il a passé toute son enfance à Savigny. Passionné de foot depuis toujours, c’est dans les salles de fitness qu’il a commencé à gagner une volonté de fer pour vaincre son surpoids et c’est aujourd’hui dans le triathlon qu’il s’épanouit le plus.

LE FOOT

C’est à l’âge de 4 ans qu’il commence le foot. Ce sport représente une véritable passion pour lui. A 13 ans il eu l’opportunité d’aller voir un match à Liverpool et ça a été le coup de foudre, l’ambiance, le club, la ville. Il y est, depuis, retourné une vingtaine de fois pour des matchs.

A l’âge de 20 ans et après 16 ans comme gardien de but, il a dû faire le difficile choix d’arrêter le foot pour des raisons professionnelles.

Il continue de suivre régulièrement les différents matchs et le week-end si Liverpool joue, vous le trouverez certainement au Bulldog bar devant le match. 

LE FITNESS

A l’âge de 10 ans, il était en surpoids et il a consulté une diététicienne. Une personne incroyable qui l’a aidé et sensibilisé. Grâce à elle et à ses efforts très rigoureux il a retrouvé un poids idéal et stable.

Vers 13 ans, il a repris un peu de poids. A 15 ans et avec l’accord du médecin il s’est inscrit dans une salle de fitness à Lausanne. Et là, le déclic ! Les débuts furent difficiles, il se retrouvait dans une salle sans forcément avoir envie de soulever des poids. Heureusement il a eu un instructeur sensationnel qui l’a guidé pour ne pas faire d’erreur.

Pendant 2 ans il alternait les périodes d’entrainements et les périodes de flemmardises, et c’est à 17 ans qu’il a vraiment pris goût à ce sport. Il s’entraînait 5 fois par semaine au fitness et 3 fois au foot. Son corps changea petit à petit et les résultats le motivaient de jour en jour.

IL a continué la musculation jusqu’à ses 22 ans, c’est un sport pour lequel il a beaucoup de respect car si l’on veut vraiment des résultats, il faut allier un entraînement régulier à une alimentation stricte.

LE TRIATHLON

En 2015, après avoir passé 8 ans entre les terrains de foot et les salles de fitness, il sentait un manque. C’est alors, qu’avec un ami, il s’est lancé le défi de participer à un Ironman, sans prétention de temps, juste pour repousser ses limites une fois dans sa vie.

Il a commencé à s’entrainer 7 mois avant la course sans expérience dans ce sport. Il nageait très mal (c’est toujours le cas aujourd’hui), après 40 km de vélo il avait les jambes en feu et 10 km de course lui suffisait pour être content de son entrainement. Il ne savait vraiment pas ce qui l’attendait. Il a continué à s’entrainer pendant 7 mois et fidèle à lui-même, il y est allé comme une tête brûlée.

Le 19 juillet 2015 reste à ce jour la journée la plus folle de sa vie. Après avoir nagé 3,8 km, roulé 180 km et couru 42,195 km avec une température de plus de 33 degrés, une hypoglycémie et 15h45 d’effort non-stop, il est devenu pour la première fois un Ironman finisher.

De là, le début de l’addiction. Il s’entraîne pour la longue distance depuis 4 ans maintenant et il a fait : 4 Ironman, 4 demi Ironman, plusieurs short distances, 4 marathons et une craquée de 10km.

C’est une passion, un besoin de repousser la limite toujours plus loin.